Après la prière de l’Angélus, François s’est associé à la préoccupation internationale pour la situation du pays et il a imploré que cesse le fracas des armes.

Share This