Ce 19 juillet marque la reprise procès pour corruption de l’ancien président sud-africain Jacob Zuma. Son incarcération début juillet a servi de détonateur pour des violences qui ont coûté la vie à plus de 200 personnes. Retour sur cet épisode de troubles qui traduit les profondes inégalités minant encore le pays.

Share This