Jeudi 3 juin, le parlement danois devrait adopter une loi sur l’externalisation du droit d’asile. Un système qui permettrait au Danemark de sous-traiter l’accueil des demandeurs d’asile par un pays tiers. Les défenseurs des droits de l’homme s’inquiètent de cette dérive.

Share This