Depuis 2017, les violentes exactions opérées par des groupes jihadistes dans la province de Cabo Delgado ont provoqué l’exode de quelque 700 000 personnes. Parmi elles, une majorité de femmes et d’enfants.

Share This