L’un bâtira son Eglise, l’autre sera l’apôtre des nations païennes

En ce 29 juin nous fêtons Saint Pierre et Saint Paul. « Leur rencontre bouleversante avec le Christ Jésus orientera toute leur vie au service de l’Evangile et de la mission de l’Eglise » nous rappelle Monseigneur Jacolin.

En ce jour de la fête des Saint Pierre et Saint Paul, Mgr Jacolin nous rappelle que tous deux ont marqué les débuts de l’Eglise. « Saint Pierre choisi par le Christ parmi les Douze à cause de sa foi, pour être celui sur lequel il bâtira son Eglise ; et Saint Paul que le Christ appellera sur le chemin de Damas pour être l’Apôtres des nations païennes.« . Leur rencontre avec Jésus-Christ va les bouleverser chacun à leur manière et « orientera toute leur vie au service de l’Evangile et de la mission de l’Eglise« .

Bien que fêté ensemble, les deux hommes sont bien différents et il leur arrivera de s’affronter sur les orientations de la jeune Eglise. Dans son homélie, l’évêque de Luçon souligne les caractéristiques de chacun : « Saint Pierre, comme pasteur auquel Jésus a confié ses brebis, aura avant tout le souci de l’unité du troupeau dans la diversité de ses origines. Saint Paul, fort de la mission directement reçu du Christ d’annoncer l’Evangile aux païens, aura à cœur que les disciples d’origine païenne soient vraiment considérés comme des chrétiens à part entière.« .

Pour autant « il ne faut pas durcir les divergences entre les deux hommes » indique Mgr Jacolin, car « pour tous les deux, communion et mission allaient ensemble, comme les deux jambes pour avancer : Saint Pierre est aussi missionnaire et Saint Paul pasteur. », invitant à se replonger dans les lettres de Saint Paul « que ce dernier a écrites pour exhorter les communautés chrétiennes à surmonter leurs divisions et à favoriser la participation de chaque membre à la vie de l’Eglise, corps du Christ ressuscité. Et c’est Saint Pierre qui, dans sa première lettre, encourageait les chrétiens à « annoncer les merveilles de celui qui vous a appelés des ténèbres à son admirable lumière » et à « être prêts à tout moment à présenter une défense devant quiconque vous demande de rendre raison de l’espérance qui est en vous » ». 

Dans son homélie, notre évêque invite à ne pas choisir l’un contre l’autre : « ce ne serait pas être fidèle au génie catholique. Leur vie à tous les deux, chacun dans son style, est une belle illustration de l’affirmation de saint Jean-Paul II sur la relation féconde entre communion et mission : La communion et la mission sont profondément unies entre elles. Elles se compénètrent et s’impliquent mutuellement au point que la communion représente la source et tout à la fois le fruit de la mission : la communion est missionnaire et la mission est pour la communion. »

Enfin, Mgr Jacolin observe que l’unité entre les deux Saints patrons ne se trouve pas dans « ce qu’ils ont choisi personnellement, mais ce à quoi l’Esprit Saint les a conduits au terme de leur chemin terrestre : leur martyre à Rome sous Néron les réunissant pour toujours dans la mémoire des chrétiens autour de leur tombe sous les basiliques de Saint-Pierre-du-Vatican et de Saint-Paul-hors-les-Murs.« 

Nous sommes invités à reprendre l’hymne composée par saint Ambroise pour la fête de Saint Pierre et Saint Paul : 

La passion des deux apôtres
A consacré ce jour du siècle, 
Montrant Pierre en noble triomphe
Et le couronnement de Paul.

Le sang de leur mort triomphale
Unit à l’égal ces héros ;
Ils ont suivi Dieu comme guide,
La foi au Christ les couronna.

Share This