Les discussions entre les autorités tchadiennes et différents groupes d’opposants armés devaient s’ouvrir le mardi 10 mai à N’Djamena. Le 4 mai, les différents groupes réunis à Doha pour des prémices de négociations ont annoncé le report sine die du dialogue de réconciliation à N’Djamena. Les observateurs et la communauté internationale craignent que la période de transition ne dépasse finalement le délai des 18 mois, demandé notamment par l’Union Africaine.

Tout lire

 

Share This