Adieu Benoît XVI

Adieu Benoît XVI

Benoît XVI nous tournait vers le Christ 

Humble serviteur, contemplatif de la Vérité, grand théologien : le pape émérite Benoît XVI est entré dans la maison du Père, le 31 décembre 2022, à l’âge de 95 ans. Son pontificat, de 2005 à 2013, avant de renoncer à sa charge pour raisons de santé, a profondément marqué les catholiques, qui lui ont rendu hommage dans le monde entier jusqu’au jour de ses obsèques à Rome, le 5 janvier 2023. 

De toutes parts, malgré la tristesse, un sentiment de gratitude qui est monté vers le Ciel, après le décès du pape émérite Benoît XVI. Contemplatif de la Vérité, Benoît XVI nous tournait vers le Christ, sans retenir l’attention à lui.

C’est ce qu’a rappelé Mgr Jacolin au cours de la messe, célébrée le 4 janvier à la cathédrale, pour le repos de l’âme du défunt pape. « Rendons grâce pour son humilité, son courage, sa fidélité dans la mission reçue du Seigneur pour conduire l’Eglise dans une période compliquée. Toute sa vie, en homme de méditation et de prière, Benoît XVI a eu le souci de conduire chacun vers le Christ. Dans un monde agité et dispersant, sa vie est un message pour nous aujourd’hui de nous mettre en présence de Dieu et de demeurer en Lui.

Son testament spirituel, écrit en 2009, et que nous découvrons maintenant, est limpide : « Tenez bon dans la foi ! Ne vous laissez pas troubler ! Jésus est vraiment le Chemin, la Vérité et la Vie, et l’Eglise, dans toutes ses imperfections, est vraiment Son Corps ».  

Damien Jaillet ordonné diacre !

Damien Jaillet ordonné diacre !

Le service de la charité est le signe du Christ serviteur

Famille, amis, paroissiens : une belle assemblée était présente ce dimanche 23 octobre en l’église de Challans pour l’ordination diaconale en vue du sacerdoce de Damien Jaillet. Le nouveau diacre, âgé de 31 ans, va désormais exercer son ministère dans la paroisse Saint Charles de Foucauld.

Joie et recueillement

La joie et le recueillement étaient forts pour cette messe d’ordination, présidée par Mgr Jacolin, entouré d’une trentaine de prêtres et diacres, ainsi que des séminaristes du diocèse. Né à la Roche sur Yon, troisième d’une fratrie de six enfants, Damien a grandi dans une famille catholique, avant d’entamer des études de mathématiques à l’ICES. « L’épreuve d’une longue maladie, vécue pendant de nombreuses années pendant son enfance et jusqu’à l’âge adulte, l’a profondément marqué, lui faisant aussi découvrir combien la grâce soutient la nature. Homme de prière et de communion, attaché à la Parole de Dieu, Damien se révèle aussi bon musicien, et met ce talent au service de la liturgie », souligne, dans sa présentation de l’ordinand, le recteur du séminaire Notre-Dame de Vie à Venasque, où il a suivi sa formation.

Le service de la charité est le signe du Christ serviteur

La liturgie de la Parole de ce 30e dimanche du temps ordinaire évoque, à plusieurs reprises, cette notion de service, propre au diaconat. C’est ce que développe Mgr Jacolin dans son homélie. « Le Concile Vatican II, ouvert il y a juste 60 ans, a redonné toute sa place au diaconat, par ces trois dimensions : le service de la liturgie, de la Parole et de la charité ». La place du diacre dans la célébration de l’eucharistie nous rappelle que la communion avec le Christ est signe de la communion entre nous. Insistant ensuite sur le service de la Parole, Mgr Jacolin a encouragé Damien à devenir « messager de la Bonne Nouvelle, auprès de tous ses frères et sœurs. Que cette Parole éclaire toutes tes rencontres. Enfin, le service de la charité est le signe du Christ serviteur. La charité commence par entrer en sympathie, compatir, jusqu’à s’oublier soi-même pour servir ses frères, notamment les plus pauvres, leur donnant la première place ». 

La célébration de l’ordination s’est poursuivie, avec la litanie des saints, puis l’imposition des mains et la prière d’ordination. Le nouveau diacre a ensuite été revêtu de l’étole et de la dalmatique, avant que Mgr Jacolin ne lui remette l’Evangéliaire. Damien a été alors accueilli officiellement dans l’ordre des diacres, puis a pris place autour de l’autel, pour la liturgie eucharistique. Avant l’envoi, le nouveau diacre, ému, a rendu grâce à Dieu, « pour l’appel qu’Il me fait », pour les évêques, prêtres et diacres, pour sa famille, « qui m’a fait découvrir la foi et soutenu dans les joies comme dans les épreuves. Dieu soit loué enfin pour chacun d’entre vous ! ». A l’issue de la célébration, les fidèles étaient heureux de pouvoir saluer le nouveau diacre, certains l’ayant même connu dès son plus jeune âge…

Damien va désormais exercer son ministère diaconal dans la paroisse de Challans, deux semaines par mois, et continuer sa formation au séminaire Saint-Jean à Nantes.

Anne Detter-Leveugle

Photos de l’ordination diaconale

(Crédits : ©David Fugère)

Ordination diaconale Damien Jaillet
Ordination diaconale Damien Jaillet
Ordination diaconale Damien Jaillet
Ordination diaconale Damien Jaillet
Ordination diaconale Damien Jaillet
Ordination diaconale Damien Jaillet
Ordination diaconale Damien Jaillet
Ordination diaconale Damien Jaillet
Ordination diaconale Damien Jaillet
Ordination diaconale Damien Jaillet
Ordination diaconale Damien Jaillet
Ordination diaconale Damien Jaillet
Ordination diaconale Damien Jaillet
Ordination diaconale Damien Jaillet
Ordination diaconale Damien Jaillet
Ordination diaconale Damien Jaillet

St François d’Assise, messager de la Paix

St François d’Assise, messager de la Paix

« Le fil rouge ? Que le saint patron reste un exemple à suivre »

Fruit de plusieurs mois de travail et de répétitions, un spectacle musical sur Saint François d’Assise sera donné les 3 et 4 novembre prochains à Saint Laurent sur Sèvre. A l’origine du projet, François Picard, habitant du Boupère, qui a mobilisé des dizaines de jeunes, avec le soutien de Gervais Morillon, directeur de l’IMV, l’institut musical de Vendée, et celui de Jacques Raveleau-Duparc, metteur en scène.

14 chansons et 15 tableaux créés et composés !

Que les jeunes s’investissent dans une œuvre qui a du sens : c’est l’intuition de François Picard, chrétien engagé dans sa paroisse du Boupère auprès des jeunes pour la préparation au baptême et à la confirmation. Ce musicien, qui joue régulièrement de la guitare à la messe, confie aussi avoir été touché par le spectacle « Mère Teresa », donné il y a quelques années dans le diocèse, « un projet réalisé par et pour les jeunes ». Enfin, il a souhaité s’inspirer de la vie de son saint patron, Saint François d’Assise, pour créer une œuvre musicale. « Je me suis dit qu’il y avait quelque chose à réaliser avec tout ça ! », explique-t-il avec enthousiasme.

Il se lance donc dans la composition de chansons et de textes : au total, 14 chansons et 15 tableaux sont mis au point, après plusieurs semaines de travail, entamées au cours de l’année 2020.

« Le fil rouge du spectacle est que le saint patron reste un exemple à suivre, pour guider notre route de chrétien, tout au long de notre vie ».

Une équipe professionnel pour encadrer

Epaulé sur les textes par plusieurs prêtres, le Père Florent Murzeau et le Père Marie-Jo Seiller, François Picard peut aussi compter sur le soutien amical et les conseils techniques de Gervais Morillon, directeur de l’IMV, et de Jacques Raveleau-Duparc, metteur en scène, auteur de nombreux spectacles historiques en Vendée.

Thomas Violleau, qui jouera Saint François d’Assise, et une quarantaine de jeunes et musiciens seront donc sur scène pour présenter ce spectacle début novembre, à la salle de la Clef des Champs, à Saint Laurent sur Sèvre.

Une soixantaine de bénévoles sont aussi mobilisés pour aider la troupe sur les décors et la partie son et lumière. « Il y a une ambiance très familiale et intergénérationnelle ! », se réjouissent les organisateurs. « Les jeunes prennent toute leur part dans la réalisation de ce spectacle. Ils ont vraiment à coeur de faire vivre quelque chose de beau, qui a du sens, avec les compétences de chacun, dans la simplicité et la joie ! ». C’est cela aussi le message de Saint François d’Assise…

Représentations pendant les vacances de la Toussaint : jeudi 3 novembre 2022 à 20h30 et vendredi 4 novembre à 15h et 20h30, salle de la Clé des champs, à Saint Laurent sur Sèvre.

Réservations en ligne via helloasso :  helloasso.com/billetsduspectacle

Contact par mail : saintfrancois.comediemusicale@gmail.com

L'affiche du spectacle St François d'Assise messager de la Paix

Journée de rentrée à la maison du diocèse Saint Paul

Journée de rentrée à la maison du diocèse Saint Paul

« Marchons avec le Christ pour apprendre à marcher ensemble ! » 

Ce jeudi 15 septembre, les acteurs de la maison du diocèse, prêtres, diacres et laïcs, ont vécu leur journée de rentrée pastorale, en présence de Mgr Jacolin.

Ce jeudi 15 septembre, les acteurs de la maison du diocèse, prêtres, diacres et laïcs, ont vécu leur journée de rentrée pastorale, en présence de Mgr Jacolin. Ce fut l’occasion pour l’évêque de Luçon de préciser les trois axes pour cette année, tant au sein des nouvelles paroisses que des services et mouvements diocésains : la synodalité, la proximité et la mission, des axes développés dans sa lettre pastorale de 2019 « Ensemble pour un nouvel élan missionnaire de nos paroisses ».

« Marchons avec le Christ pour apprendre à marcher ensemble ! », a souligné Mgr Jacolin. « Pour vivre la mission, soyons proches des gens pour l’annonce de la Bonne Nouvelle, grâce notamment aux communautés ecclésiales de proximité qui vont se mettre en place au sein des nouvelles paroisses ». 

Le Père François Bidaud, vicaire général, a ensuite présenté le nouvel organigramme de la curie diocésaine, ainsi que la nouvelle organisation en pôles au sein de la maison du diocèse : pôle évangélisation et célébration, pôle formation et communication, pôle diaconie et aumôneries, pôle Eglise en dialogue, ainsi que le pôle économat, présent depuis quelques semaines maintenant. « En étant au service, nous devons être à l’écoute de ce qui se vit sur le terrain. Laissons-nous inspirer par Saint Paul, choisi comme saint patron de cette maison ! ».

Cette parole de l’apôtre « A chacun est donnée la manifestation de l’Esprit en vue du bien » est donnée comme fil rouge pour cette année pastorale. Puis Catherine Heurtebise, la nouvelle directrice, a rappelé l’importance que « la maison du diocèse soit un lieu de vie, convivial et fraternel » où le travail des différents pôles se fasse en synergie.

Avant l’eucharistie, célébrée en la fête de Notre Dame des douleurs, différents projets pour les mois prochains ont été présentés : relance des pèlerinages diocésains avec l’objectif d’une forte délégation diocésaine à Lourdes en avril 2023, démarche ‘Kerygma’, 30 ans de RCF Vendée en octobre, rassemblement Terres d’espérance en Vendée le 11 mars 2023 et enfin lancement des préparatifs des JMJ 2023 à Lisbonne l’été prochain !

ADL

Enseignement Catholique : une rentrée sous le signe de l’optimisme !

Enseignement Catholique : une rentrée sous le signe de l’optimisme !

5 axes pour 2022 : bon sens, service, entraide, bien commun et vivre l’Evangile au quotidien 

Depuis le 16 août 2022, Stéphane Nouvel est le directeur diocésain des 257 établissements du réseau de l’Enseignement catholique de Vendée. Homme de terrain, ancien enseignant du premier degré et du second degré, puis chef d’établissement, celui qui était jusqu’alors directeur diocésain de Limoges et Tulle, va partir à la découverte du maillage des écoles, collèges et lycées, qui comptent un total de 62 500 élèves, et 4 000 enseignants. Lors de la conférence de presse de rentrée, vendredi 2 septembre, Stéphane Nouvel a donné aussi les axes de cette année scolaire qui commence.

« Je crois énormément dans le talent de chaque jeune, de chaque éducateur. Pour se construire, il est important d’être reconnu », indique Stéphane Nouvel en préambule. Citant la phrase d’Isaïe, « Tu as du prix à mes yeux », le nouveau directeur de l’Enseignement Catholique de Vendée insiste sur la nécessité de prendre en compte chaque jeune dans la dimension intégrale de tout son être. « Comment aider nos jeunes à se construire ? A faire des choix éclairés ? C’est notre objectif au sein de l’Enseignement Catholique, pour que chaque jeune puisse répondre à cette question : « A quoi suis-je appelé ? ». Se félicitant de « la dynamique du réseau, sur ce territoire vendéen à taille humaine », Stéphane Nouvel souhaite aussi prolonger cette ouverture sur le monde. Citant le pape Jean-Paul II, « n’ayez pas peur ! », il encourage aussi les chefs d’établissement à mettre en œuvre le caractère propre de l’Enseignement Catholique en Vendée. « Témoignons de ce qui nous anime, vivons de l’Evangile. Certains découvriront alors Jésus, d’autres moins. Notre responsabilité est de l’annoncer ». Il lance ainsi cette année scolaire en donnant cinq axes d’action : « le bon sens, le service, l’entraide, le bien commun et vivre l’Evangile au quotidien ».

Au cours de cette année, le directeur diocésain souhaite aller à la rencontre des 257 établissements vendéens. Il a déjà commencé au jour de la rentrée, le 1er septembre, en visitant les écoles Sainte Marie et Saint Joseph d’Aizenay. Cela va prendre plusieurs années mais il est nécessaire pour lui d’aller à la rencontre des acteurs sur le terrain.

Parmi les projets à venir dans les prochains mois, figure aussi la relecture du projet éducatif diocésain, qui date de 2009, afin de s’interroger sur les spécificités et les orientations pédagogiques. « Il est temps de le faire évoluer, en concertation avec tous les acteurs », estime Stéphane Nouvel.

80 écoles concernées par des investissements immobiliers

Les nouveautés de cette rentrée sont nombreuses : décharge pour les directeurs du premier degré, en fonction de la taille de l’établissement, renforcement de l’accompagnement des professeurs (une équipe de six personnes est désormais en poste). Les enseignants vont aussi mettre en œuvre les 30 minutes quotidiennes d’activité sportive, demandée pour les élèves de maternelle et primaire.

Pour le second degré, à noter que le nombre d’apprentis enregistre une hausse notable à + 10%, soit un total de 900 jeunes dans le département.

Les investissements immobiliers continuent de permettre l’embellissement des établissements scolaires : 30 millions d’euros sont ainsi prévus pour l’année 2022-2023. 80 écoles sont concernées, ainsi que les lycées Jean XXIII aux Herbiers et Notre-Dame du Roc à la Roche sur Yon.

Enfin, l’Enseignement Catholique de Vendée se dote aussi de nouveaux moyens de communication pour cette rentrée. Refonte du site internet (www.ddec85.org), nouvelle vidéo de présentation, et présence plus forte sur les réseaux sociaux, avec depuis le 1er septembre, l’ouverture d’un compte Linkedin, en complément de Facebook et Twitter.