Vivez la journée des fiancés en Vendée !

Vivez la journée des fiancés en Vendée !

Se marier pour la vie, c’est sérieux ! Cela se prépare… 

Cette année, les fiancés ont rendez-vous pour une grande journée festive et priante dans la joie de la préparation de leur mariage, le samedi 28 janvier 2023 à La Roche-sur-Yon.

Bénédiction de chacun des couples fiancés (Photo : R. A.)

Une journée riche en émotions et en prière

Plus de 80 couples ont participé à la Journée des fiancés en 2022. Ils étaient une soixantaine en 2021, une cinquantaine l’année précédente.

Louange, partages, témoignages, bénédiction des couples qui recevront le sacrement du mariage durant l’année ponctuent ce temps fort, en présence de Mgr Jacolin et de plusieurs prêtres du diocèse. Un temps de grâce et de joie où les couples de fiancés, accompagnés par des couples parrains, découvre que Jésus agit vraiment au coeur de la vie du couple. « Vous êtes l’image de l’Amour de Dieu au coeur du monde », a dit Mgr Jacolin dans sa prédication en 2022.

« Nous avons beaucoup apprécié cette journée et avons été très émus de la gentillesse et de la sollicitude de l’ensemble des intervenants. Nous gardons un très beau souvenir de la bénédiction de Mr Jacolin. En somme, cette journée a été une chance et nous a fait du bien ! »  témoignent les fiancés à l’issue de cette journée. 

Et il en est de même pour les couples parrains qui, s’ils appréhendent parfois cette journée et ces rencontres, en ressortent bouleversés : « Notre appréhension s’est transformée en bonheur, joie, surprise… ».

Cette année encore Mgr Jacolin invite tous les futurs mariés de l’année à une belle et grande journée diocésaine.

Réservez la date :  le samedi 28 janvier 2023 à LA ROCHE SUR YON au Lycée St François d’Assise à partir de 9h30

La joie est au coeur de cette journée (Photo : R. A.)

FORMATION : témoignage missionnaire kérygmatique pour les couples

FORMATION : témoignage missionnaire kérygmatique pour les couples

TEMOIGNAGE MISSIONNAIRE POUR LES COUPLES

Objectifs : 

Une Journée de formation pour découvrir pourquoi et comment témoigner de l’action de Dieu dans notre vie personnelle et conjugale.
« Cette rencontre avec la mémoire est un événement même du Salut dans notre vie. Elle est une expérience de l’amour de Dieu qui a construit avec nous notre histoire et nous a sauvés » Pape François 7/06/18

Descriptif : 

Au programme : prière, topo, temps en couple, atelier…

(garderie possible pour les enfants)

Animation  : 

Pastorale Familiale du diocèse de Luçon

DEMANDE DE RENSEIGNEMENTS :

02 51 44 15 10

famille@diocese85.org

Pastorale Familiale

POUR QUI ?

Pour les couples

QUAND ?

Vendredi 11 novembre
de 9h30 à 17h30

OÙ ?

à la Maison du diocèse, à la Roche sur Yon

Xe Rencontre Mondiale des Familles : « Être vifs, actifs et créatifs »

Xe Rencontre Mondiale des Familles : « Être vifs, actifs et créatifs »

L’amour familial : vocation et chemin de sainteté

Dans un message vidéo paru le 2 juillet 2021, le Pape François a annoncé lui-même le thème de la Xe Rencontre Mondiale des Familles qui se tiendra à Rome du 22 au 26 juin 2022. Cette rencontre aura aussi lieu simultanément dans les diocèses du monde entier.

La Rencontre était initialement prévue en 2021. Mais en raison de la crise sanitaire mondiale, elle a été décalée à l’année suivante, période d’espoir et de renaissance. Le Saint Père a souligné l’importance de ce rendez-vous qui sera vécu d’une manière « inédite et multicentrique« . C’est à dire que des initiatives locales seront vécues simultanément à Rome, dans les différents diocèses du monde. Une manière de pouvoir rassembler toutes les personnes et familles qui ne pourraient se rendre à Rome du 22 au 26 juin 2022.

« Il s’agit de saisir une occasion précieuse et unique, celle de relancer la pastorale familiale avec un élan missionnaire et une créativité renouvelés, en partant des indications que nous a données le Saint-Père dans l’exhortation Amoris Laetitia, c’est-à-dire en impliquant ensemble les époux, les familles et les prêtres » explique le cardinal vicaire du Dicastère pour les Laïcs, la Famille et la Vie, Angelo De Donatis.

ROME LIEU PRINCIPAL DE L’ÉVÈNEMENT

Rome reste le lieu principal où se déroule l’évènement. On y retrouvera le Festival des Familles et le Congrès théologique et pastoral. La Sainte Messe sera célébrée place Saint Pierre quant à elle.

Dans le même temps dans les différents diocèses du monde entier, les évêques pourront planifier des initiatives similaires, en partant du thème « L’amour familial : vocation et chemin de sainteté ». Des outils sont en cours de préparation pour accompagner ces rendez-vous locaux : logo, prière, hymne, image, etc.

« Au fil des ans cet important rendez-vous ecclésial a vu une participation toujours plus grande des familles. Les milliers de personnes qui ont participé aux dernières éditions, avec la richesse de leurs langues, de leurs cultures et de leurs expériences, ont été un signe éloquent de la beauté de la famille pour l’Église et pour toute l’humanité. Nous devons continuer sur cette voie, en cherchant à impliquer un plus grand nombre de familles dans cette belle initiative » précise le Cardinal Kevin Farrell, Préfet du Dicastère pour les Laïcs, la Famille et la Vie.

Maison de Louis et Zélie Martin - CC BY-SA 3.0 Pierre-Yves Emile (1)

La dysphorie de genre en questions

La dysphorie de genre en questions

L’idéologie transgenre entre en contradiction avec la nature de l’être humain 

Notre culture pousse à une acceptation de plus en plus conséquente de l’idéologie transgenre, l’idée que le sexe biologique et l’identité d’une personne sont deux choses dissociées. En somme, une redéfinition de l’identité humaine qui devient un choix individuel. La question du genre est donc au coeur de notre société. Quel regard et quels axes de réflexion peut apporter l’Eglise sur le sujet ?

Depuis quelques années, les demandes de changement de sexe chez les enfants et les adolescents sont en nette hausse…

L’enfant est un être en construction, il est en constante évolution physique et psychique avant d’arriver à un stade de maturité, est-il durant cette période, en capacité de choisir son « identité de genre » ?

Comment comprendre que certaines personnes affirment se passer du réel biologique, de la différence sexuelle entre hommes et femmes au profit de singularités choisies fondées sur les ressentis ?

La catéchèse sur la personne humaine et l’idéologie du genre (Diocèse d’Arlington) rappelle le regard de l’Eglise sur cette question en redonnant la définition de la dysphorie de genre. « La « dysphorie de genre » est un état psychologique dans lequel un homme ou une femme biologique en vient à sentir que son identité émotionnelle ou psychologique ne correspond pas à son sexe biologique et « éprouve une détresse cliniquement significative » en conséquence. Les situations de dysphorie de genre doivent toujours être traitées avec charité pastorale et compassion enracinées dans la vérité. Toute discrimination injuste ou toute insensibilité inutile face à de telles situations doit être évitée et/ou corrigée« .

Pour comprendre et saisir la situation actuelle dans notre société, apprendre sur la position de l’Eglise sur le sujet, mais aussi celles de parents, éducateurs et associations, retrouvez ci-dessous une série de ressources dans notre dossier consacré à ce sujet.

⬅ DOSSIER
Questions de société

Quelques questions au Père Philippe Gauer, médecin, afin de tenter de saisir ce que signifie le terme « genre », ce qu’il dit de la personne, d’où il vient…

⬅ Nos jeunes face à la question du genre

Mercredi 23 février 2022 à 20h
Collège Richelieu
(La Roche-sur-Yon)

Entrée libre
Passe demandé selon les règles en vigueur

Conférence du Pr. René Écochard,

Médecin, professeur à l’Université Claude Bernard de Lyon,

Auteur du livre « Homme, femme… ce qu’en disent les neurosciences« 
(Artège)

Et table ronde sur les questions de genre, transgenre, etc.

En présence d’une psychologue, un juriste et un prêtre-médecin.

CHRÉTIEN ET TRANSGENRE ? (DYSPHORIE DE GENRE)

Soirées Zoom pour les couples toute l’année

Soirées Zoom pour les couples toute l’année

Dieu a un rêve fou pour notre couple

Mais aviez-vous un jour imaginé que Dieu pourrait avoir un plan pour votre couple ? Le mariage est l’alliance entre un homme et une femme unie par un même amour.

Parce que votre couple a besoin de temps à 2, qu’il se nourrit des moments que vous lui accordez pour se construire… Nous vous invitons à vivre un parcours pour redécouvrir et vivre pleinement de votre sacrement de mariage, sacrement de salut et d’envoi en missions des époux…

Vous désirez vous former pour accompagner les couples ? Ce parcours est aussi pour vous !

Chaque 1er jeudi du mois, une soirée-Zoom : un rendez-vous amoureux depuis votre canapé (prière, témoignage, topo), mais aussi 2 veillées et un weekend dans l’année pour se retrouver tous ensemble !

Journée mondiale des grands parents et personnes âgées

Journée mondiale des grands parents et personnes âgées

Première édition le 25 juillet 2021

La décision d’organiser une Journée Mondiale des grands-parents et des personnes âgées intervient à un moment marqué par la pandémie de ces derniers mois et ses lourdes conséquences sur les populations âgées du monde entier. Cette journée a été souhaitée par le Pape François.

La première Journée Mondiale des Grands-Parents et des Personnes Âgées sera célébrée en plein cœur de l’année que le Saint-Père a consacrée à la famille à l’occasion du cinquième anniversaire de publication de l’exhortation apostolique Amoris Laetitia. Ce n’est pas un hasard, mais un choix qui découle de la prise de conscience du fait que les personnes âgées – toutes les personnes âgées, y compris celles qui ne sont pas grands-parents – ont besoin d’un environnement familial où vivre.

Par ailleurs, c’est important que les familles prennent conscience du rôle que doivent jouer les personnes âgées en leur sein. En effet, dans le monde globalisé où nous vivons, la relation entre les personnes âgées et les familles ne va plus de soi.

Au contraire ! Elle est constamment remise en question. Il s’agit d’un phénomène qui assume des connotations différentes selon le contexte géographique et culturel, mais qui présente des caractéristiques constantes qui amènent à penser que la crise en cours entre les personnes âgées et la famille est un véritable signe des temps avec lequel nous devons nous mesurer. La pastorale familiale elle-même, qui ne s’intéresse souvent qu’aux relations entre couples ou entre parents et enfants, a du mal à s’intéresser à la relation entre parents âgés et enfants adultes et à la relation entre grands-parents et petits-fils.

La première Journée Mondiale des grands-parents et des personnes âgées sera célébrée dans un contexte où, dans de nombreux pays, les personnes âgées n’auront toujours pas la possibilité de participer physiquement aux
célébrations eucharistiques.

Afin de transmettre à tous – même aux personnes âgées plus isolées – le message de proximité et de consolation que la Journée veut exprimer, nous proposons à tous de rendre visite chacun à ses propres grands-parents et aux personnes âgées isolées de sa communauté et de leur transmettre le message du Saint-Père. La visite, signe tangible de l’Église en sortie, est une façon de réaffirmer – par ces temps marqués par la distanciation sociale à cause de la pandémie – qu’on peut trouver le moyen d’être proche des personnes âgées même en cas de distanciation. La visite exprime le choix personnel de se lever et d’aller en hâte vers les autres (cf. Lc 1,39), comme Marie l’a fait en rendant visite à Elisabeth âgée.

La visite est l’occasion pour chaque petit-fils de dire à son grand-père ou à sa grand-mère, l’occasion pour chaque jeune de dire à la personne âgée qu’il ira visiter : « Je suis avec toi tous les jours ! ».

L’on pourra saisir l’occasion de la visite pour offrir un cadeau, une fleur par exemple, et de lire ensemble la prière de la Journée. La visite peut aussi être l’occasion d’offrir aux personnes âgées, surtout celles qui n’ont pas quitté leur domicile depuis un certain temps, la possibilité de s’approcher des sacrements de la réconciliation et de l’Eucharistie.

Rendre visite à une personne âgée isolée est l’une des possibilités d’obtenir l’indulgence plénière accordée à l’occasion de cette Journée. Dans les lieux où, pour des raisons liées à l’urgence sanitaire, il n’est pas encore possible de rendre visite en personne, grâce à la créativité de l’amour, on trouvera d’autres moyens de rejoindre les personnes âgées seules tels que le téléphone ou les réseaux sociaux.

Pour diffuser le message de la Journée, on pourra aussi poster les photos des visites sur les réseaux sociaux avec le hashtag #IamWithYouAlways.

Pour célébrer la Journée : nous suggérons que chaque paroisse ou réalité ecclésiale célèbre une messe à l’occasion de la Journée Mondiale des grands-parents et des personnes âgées ; commémore les personnes âgées décédées de sa communauté à cause du Covid-19 ; demande aux jeunes de rendre visite à leurs grands-parents et, surtout, aux personnes âgées qui sont seules, pour leur transmettre le message du Saint-Père.

En dehors de ces quelques propositions, nous sommes convaincus que chaque réalité ecclésiale trouvera la meilleure façon de la célébrer de manière créative dans son propre contexte.

Que la Journée Mondiale des grands-parents et des personnes âgées soit vraiment pour tous une fête pleine de la joie de l’Évangile !

Extraits de la lettre des orientations pastorales du Dicastère pour les Laïcs, la Famille et la Vie rédigée par le cardinal Kevin Farrell, préfet, et le père Alexandre Awi Mello, I. Sch., secrétaire.