« Il faut être réaliste, il faut qu’on accueille les résultats de cette enquête » insiste le père Jean

La CIASE a remis son rapport après 2 ans et demi de travail. Avec le père Jean Bondu, nous revenons sur l’accueil de ce dossier par les catholiques.

La CIASE, Commission Indépendante sur les Abus Sexuels dans l’Eglise, vient de remettre son rapport. Les chiffres annoncés sont effarants et accablants. La CIASE fait 45 recommandations pour que les choses changent dans l’Église dans le cadre de la lutte et de la prévention contre les violences sexuels.

Avec le père Jean Bondu, vicaire épiscopal et curé doyen de Challans, nous revenons sur la parution de ce rapport et son accueil par les catholiques. L’abbé parle d’un « coup de massue » même si en Vendée « nous avions eu écho » depuis plusieurs années « de faits semblables également massifs« . Un accueil qui se fait entre sidération pour certains ou déni pour d’autres. « Il faut être réaliste, il faut qu’on accueille les résultats de cette enquête » insiste le père Jean qui confirme qu’il faudra du temps pour comprendre et que surtout « Il nous faut considérer la souffrance des personnes victimes« .

De la même manière que les victimes ont besoin d’être entendu, « il ne faut pas que nous en restions à la sidération » pour l’abbé Bondu. « Il faut que nous prenions parole sur [le sujet]« . Le père Jean préconise des moments de rencontres et discussions dans les paroisses en Vendée.

Congrès Mission : « le forum des initiatives missionnaires »

Ces 1er, 2 et 3 octobre les Vendéens étaient invités à se rendre au Congrès Mission. La Vendée était rattachée à l’édition locale de La Rochelle. Un évènement riche qui a vu une quarantaine de Vendéens du Nord-Ouest se rassembler, ce qui « crée une dynamique intéressante » pour l’abbé. Comment en tirer des idées, des initiatives, pour travailler en paroisse ? Comment utiliser cette dynamique dans la réforme des territoires paroissiaux ? 

« Nous allons nous retrouver pour essayer de voir quel accent on donne à la pastorale maintenant et [répondre à] la question : la mission chez nous, c’est quoi ?« . Selon le père Jean « Il n’y a pas de mission sans appel de l’Esprit Saint […], il faut vraiment que nous donnions la première place à l’Esprit Saint !« 

L’idée est de surfer sur cette dynamique pour « sortir de nos communautés pour aller à la rencontre des gens pour leur proposer le Christ ».

Share This
Essayez-le maintenantRedemander plus tardNe plus afficher