Une personne est morte jusqu’à présent dans les manifestations qui enflamment l’île de Cuba depuis dimanche. À l’origine des tensions, la grave crise économique du pays, accentuée par la pandémie, qui, jusqu’à présent, a causé plus de 1 600 décès sur l’île. Le Conseil épiscopal latino-américain (Celam) prend position pour les manifestants.

Share This