Le 22 juillet 2011, la Norvège était le théâtre du pire attentat terroriste de son histoire. Anders Berhing Breivik, un militant d’extrême-droite, tuait 77 personnes dans deux attaques. Alors que le pays scandinave commémorait ce jeudi les dix ans de la tragédie, gros plan sur l’état de la menace des militants suprémacistes radicalisés.

Share This