Ils témoignent de leur foi

Témoignage de Don Christophe Granville,

prêtre de la Communauté Saint Martin.

Don Christophe Granville

Don Christophe Granville, prêtre de la Communauté Saint Martin, dont les parents habitent à Auzay.

Comment est née et a grandi votre vocation ?

C’est dans un contexte très favorable familialement et scolairement que ma vocation est née. Aussi bien dans ma paroisse de Notre Dame des Sources que dans l’internat « l’Espérance », j’ai eu la joie de trouver des prêtres heureux et pleins de foi. Je pense au père Paul Geay et à l’abbé Denis Coiffet.

Leur ministère était remarquable. J’ai été particulièrement marqué par la proximité qu’ils avaient avec les gens. J’ai grandi avec ces « modèles », bien sûr différents dans le style, mais unis à l’Eglise et donnés à son service. J’ai gardé une disponibilité du cœur à l’appel et j’ai vraiment répondu à ma vocation au cours d’une messe lorsque j’avais 15 ans.

J’ai depuis toujours gardé ce premier « oui », très subjectif et enfoui dans une psychologie d’adolescent, comme l’événement clé de l’histoire de ma vocation. Puis la rentrée au séminaire et les étapes vers l’ordination ont rendu plus objectif cet appel du Christ à le suivre. 

Pourquoi avoir choisi d’entrer dans la Communauté Saint Martin ?

Lorsque j’ai rencontré la Communauté Saint Martin, j’y ai découvert la même joie d’être prêtre, mais aussi une autre dimension qui était nouvelle pour moi et qui m’a marqué : la vie communautaire. Cette vie commune reste présente après le séminaire.

Je suis aujourd’hui en ministère à Chinon dans le diocèse de Tours avec deux autres prêtres et un séminariste stagiaire.

Comment vivez-vous votre vocation aujourd’hui ?

La grâce de la vocation est un mystère qui est toujours présent dans mon cœur. Si elle est source de beaucoup de questions pendant la période de discernement, elle demeure bien sûr après et n’est pas éclipsée par la grâce de l’ordination ou le ministère. J’y trouve aujourd’hui une source d’action de grâce qui nourrit ma vie de prière en plus du ministère !

Catholiques en Vendée n°166 – Juin 2018

Share This
Essayez-le maintenantRedemander plus tardNe plus afficher