La récente annonce de réexamen des dossiers de prisonniers politiques et du lancement d’un dialogue national en Égypte apparait comme une main tendue à l’opposition politique. Mais de nombreuses interrogations mettent en cause la démarche du président Al-Sissi, qui s’est illustré par son autoritarisme depuis son arrivée au pouvoir en 2014.

Tout lire

 

Share This