Le sujet est dans les mains de quelques pays aux Nations unies : d’ici le 10 juillet l’autorisation transfrontalière qui permet d’acheminer de l’aide humanitaire depuis la Turquie dans la région d’Idleb dans le nord de la Syrie sera vraisemblablement suspendue. Trois millions de personnes vivent dans cette région.

Share This