5 axes pour 2022 : bon sens, service, entraide, bien commun et vivre l’Evangile au quotidien 

Depuis le 16 août 2022, Stéphane Nouvel est le directeur diocésain des 257 établissements du réseau de l’Enseignement catholique de Vendée. Homme de terrain, ancien enseignant du premier degré et du second degré, puis chef d’établissement, celui qui était jusqu’alors directeur diocésain de Limoges et Tulle, va partir à la découverte du maillage des écoles, collèges et lycées, qui comptent un total de 62 500 élèves, et 4 000 enseignants. Lors de la conférence de presse de rentrée, vendredi 2 septembre, Stéphane Nouvel a donné aussi les axes de cette année scolaire qui commence.

« Je crois énormément dans le talent de chaque jeune, de chaque éducateur. Pour se construire, il est important d’être reconnu », indique Stéphane Nouvel en préambule. Citant la phrase d’Isaïe, « Tu as du prix à mes yeux », le nouveau directeur de l’Enseignement Catholique de Vendée insiste sur la nécessité de prendre en compte chaque jeune dans la dimension intégrale de tout son être. « Comment aider nos jeunes à se construire ? A faire des choix éclairés ? C’est notre objectif au sein de l’Enseignement Catholique, pour que chaque jeune puisse répondre à cette question : « A quoi suis-je appelé ? ». Se félicitant de « la dynamique du réseau, sur ce territoire vendéen à taille humaine », Stéphane Nouvel souhaite aussi prolonger cette ouverture sur le monde. Citant le pape Jean-Paul II, « n’ayez pas peur ! », il encourage aussi les chefs d’établissement à mettre en œuvre le caractère propre de l’Enseignement Catholique en Vendée. « Témoignons de ce qui nous anime, vivons de l’Evangile. Certains découvriront alors Jésus, d’autres moins. Notre responsabilité est de l’annoncer ». Il lance ainsi cette année scolaire en donnant cinq axes d’action : « le bon sens, le service, l’entraide, le bien commun et vivre l’Evangile au quotidien ».

Au cours de cette année, le directeur diocésain souhaite aller à la rencontre des 257 établissements vendéens. Il a déjà commencé au jour de la rentrée, le 1er septembre, en visitant les écoles Sainte Marie et Saint Joseph d’Aizenay. Cela va prendre plusieurs années mais il est nécessaire pour lui d’aller à la rencontre des acteurs sur le terrain.

Parmi les projets à venir dans les prochains mois, figure aussi la relecture du projet éducatif diocésain, qui date de 2009, afin de s’interroger sur les spécificités et les orientations pédagogiques. « Il est temps de le faire évoluer, en concertation avec tous les acteurs », estime Stéphane Nouvel.

80 écoles concernées par des investissements immobiliers

Les nouveautés de cette rentrée sont nombreuses : décharge pour les directeurs du premier degré, en fonction de la taille de l’établissement, renforcement de l’accompagnement des professeurs (une équipe de six personnes est désormais en poste). Les enseignants vont aussi mettre en œuvre les 30 minutes quotidiennes d’activité sportive, demandée pour les élèves de maternelle et primaire.

Pour le second degré, à noter que le nombre d’apprentis enregistre une hausse notable à + 10%, soit un total de 900 jeunes dans le département.

Les investissements immobiliers continuent de permettre l’embellissement des établissements scolaires : 30 millions d’euros sont ainsi prévus pour l’année 2022-2023. 80 écoles sont concernées, ainsi que les lycées Jean XXIII aux Herbiers et Notre-Dame du Roc à la Roche sur Yon.

Enfin, l’Enseignement Catholique de Vendée se dote aussi de nouveaux moyens de communication pour cette rentrée. Refonte du site internet (www.ddec85.org), nouvelle vidéo de présentation, et présence plus forte sur les réseaux sociaux, avec depuis le 1er septembre, l’ouverture d’un compte Linkedin, en complément de Facebook et Twitter.

Share This