Peu après l’ouverture des Jeux olympiques, le Pape François avait exprimé l’espoir qu’en ce temps de pandémie, cet évènement puisse représenter «un signe de fraternité universelle sous la bannière d’une saine compétition». Tout au long de ces deux semaines, des gestes mémorables ont fait écho à cette invitation.

Share This