Le départ précipité des occidentaux de Kaboul et l’arrivée au pouvoir des talibans en Afghanistan apparait comme une défaite cuisante non seulement pour les États-Unis mais aussi pour l’Otan. Cette expérience doit amener l’organisation transatlantique de défense à repenser ses futures éventuelles interventions armées.

Share This