Haïti est plongée dans la terreur après l’assassinat de son président, Jovenel Moïse, dans la nuit du 6 au 7 juillet par un commando d’inconnus. Le futur de l’ile caribéenne, rongée par la criminalité, apparait plus que jamais incertain. Analyse.

Share This