Renoncer au projet de référendum constitutionnel, c’est que souhaitent les évêques d’Haïti. Prévu le 27 juin sur l’île, il risquerait d’engendrer encore des jours sombres, regrette l’épiscopat haïtien. Selon l’Église locale, la décision de remplacer une Constitution ne devrait pas avoir lieu en pleine crise politique.

Share This