Le 28 juillet 1951, 144 États signaient l’accord international reconnaissant les droits des personnes fuyant leur pays en raison de la guerre, de catastrophes naturelles et de persécutions. Un texte plus que jamais actuel aujourd’hui.

Share This