Durant l’été 2014, l’offensive de l’organisation État islamique avait contraint une grande partie de la population du nord de l’Irak à quitter son domicile. Aujourd’hui des milliers d’Irakiens, parmi lesquels de nombreux chrétiens, attendent encore avant de regagner leurs terres d’origine. Mais la visite du Pape François a relancé une dynamique d’espérance.

Share This