Le gouvernement a décidé de retirer des ses priorités la régularisation des contrats de travail semestriels, une promesse de campagne du président en 2016. L’organisation dénonce un «coup dur» pour de nombreux travailleurs et leurs familles.

Share This