Selon les Nations-Unies, plus de 400 000 personnes souffrent de famine dans cette région du nord de l’Éthiopie, ravagée par un conflit entre les autorités locales et le pouvoir central.

Share This