Le climat change plus vite que prévu et l’humanité porte une grande part de responsabilité: c’est le principal enseignement du 6e rapport du GIEC, groupe international de scientifiques spécialisés sur la question, publié ce lundi 9 août 2021. Il pointe des changements irréversibles, même si une marge d’action reste encore possible.

Share This