Les Algériens sont appelés aux urnes ce samedi 12 juin pour élire leurs députés au cours d’élections législatives anticipées décidées par le président Tebboune. Ce scrutin ne devrait rien changer à l’impasse dans laquelle se trouve l’Algérie. Le Hirak, qui conteste depuis février 2019 le régime, n’y participe pas.

Share This