A la crise sanitaire s’est ajoutée une crise politique. Dans un message, les évêques du Guatemala invitent au dialogue concret, au nom de leur «responsabilité pastorale et sociale».

Share This