Dans un entretien au quotidien italien Corriere della Sera, le Pape François confie «sentir», qu’avant d’aller à Kiev, il doit aller à Moscou. «Ce qui est clair, c’est que des armes sont testées sur ce territoire. C’est pour cela que les guerres sont faites: pour tester les armes que nous avons produites», a-t-il déclaré dans cette interview parue mardi 3 mai.

Tout lire

 

Share This