LE SACREMENT DU PARDON

En quelques mots :

Sacrement du Pardon (appelé aussi Sacrement de Réconciliation, Confession ou Sacrement de Pénitence), nous ouvrons notre cœur pour accueillir la Miséricorde que Dieu veut nous donner.

Pourquoi ?

 « Dieu est celui qui guérit les coeurs brisés et soigne leurs blessures », dit le psaume 147. Il le fait à travers le sacrement de réconciliation. 

Quand ?

Tout au long de l’année

Pour qui ?

Toute personne en ressentant le besoin.

Comment ?

Si vous ne connaissez pas le prêtre que vous rencontrez, présentez-vous brièvement (vie professionnelle, spirituelle, personnelle). N’hésitez pas à lui dire que cela fait longtemps que vous ne vous êtes pas confessé, si c’est le cas.
 
Présentation faite, vous pouvez dire «bénissez-moi, mon père parce que j’ai péché» et faire le signe de croix. Mais cela n’ a rien d’obligatoire. Si vous êtes très anxieux et intimidé, asseyez-vous simplement. Si vous avez choisi un texte, soumettez-le au prêtre et expliquez-lui les raisons de votre choix.
 
Pour commencer votre confession, remerciez Dieu pour tout ce qu’il a fait dans votre vie. Ensuite, vous reconnaissez vos péchés, c’est-à-dire ce qui nous éloigne de Lui. Il s’agit, bien évidemment, de ne pas raconter toute votre vie au prêtre. Vous n’êtes pas sur le divan du thérapeute ! Il suffit de parler de deux ou trois choses essentielles que vous regrettez. Cette démarche doit être sincère, vraie et essentielle. Cela s’appelle la contrition.
 
Le prêtre peut vous éclairer pour changer ce qui ne va pas et rencontrer Dieu, les autres en vérité, fidèle à ce que vous êtes profondément. Il vous propose un geste de conversion et de pénitence. Vous pouvez notamment réciter l’acte de contrition. C’est vous permettre de sortir du péché et renouveler votre vie en tant que chrétien. Ensemble, vous pourrez dire une prière commune, en général, celle du Notre Père.

Où ?

Auprès d’un prêtre de votre paroisse.

Sacrement des malades
Essayez-le maintenantRedemander plus tardNe plus afficher