Les évêques du pays ont lancé un ultimatum d’un mois au gouvernement pour qu’il apporte une réponse «crédible» sur les attentats terroristes qui avaient fait 280 morts et 500 blessés en 2019.

Share This