De retour le 17 juillet dans son pays, l’ancien président ivoirien a annoncé la création d’un nouveau parti politique qui pourrait le conduire à un nouveau mandat à la tête de l’État en 2025.

Share This