Face à l’insécurité persistante dans les provinces anglophones du pays, les pélats appellent à un cessez-le-feu immédiat entre les forces séparatistes et l’armée camerounaise, déplorant que la population civile continue de payer au prix fort les violences.

Share This