Après la nomination début mai d’un envoyé spécial de l’UE pour la liberté de religion, les épiscopats européens réclament à la Commission européenne plus de ressources financières dédiées à ce poste, afin que ce droit fondamental menacé dans plusieurs régions du monde soit correctement respecté.

Share This