Les autorités sanitaires britanniques étudient la possibilité de rendre permanente la dérogation adoptée pendant le confinement de 2020 permettant aux femmes de pratiquer l’avortement pharmacologique chez elles, et non plus à l’hôpital. Comme l’an dernier lors du vote de cette mesure provisoire, l’épiscopat catholique est choqué et appelle à protéger la vie.

Share This