Les évêques français sont inquiets et appellent à ce que chacun puisse faire ses choix en pleine conscience de ses conséquences éthiques. C’est qu’écrit le président de la CEF dans un communiqué publié au lendemain de l’adoption définitive par le Parlement de la loi bioéthique en débat depuis 2019.

Share This