Le Pape François publie un Motu Proprio pour redéfinir les modalités de recours au missel préconciliaire: les décisions retombent sous la responsabilité des évêques. Les groupes liés à l’ancienne liturgie ne doivent pas exclure la légitimité de la réforme liturgique, les écrits du Concile Vatican II et le Magistère Pontifical.

Share This