L’évêque d’Oyo (Nigeria) en visite dans notre diocèse

Mgr Badejo, évêque d’Oyo au Nigeria, s’est rendu en Vendée pour découvrir notre diocèse, rencontrer notre évêque et nous parler des réalités de l’Eglise en Afrique lors d’une interview sur l’antenne de RCF Vendée.

Un évêque Africain en visite en Vendée

Mgr Badejo, évêque d’Oyo (Nigeria) était en visite dans notre diocèse à l’invitation de Laurent Giraudet, délégué diocésain pour la DCC (Délégation Catholique pour la Coopération) qu’il a connu lorsque ce dernier était en mission au Nigeria. L’occasion pour lui de découvrir notre diocèse au travers de son histoire et patrimoine en passant dans les hauts lieux de Vendée (St Laurent-sur-Sèvre et sa basilique, la cathédrale de Luçon, etc.). 

Lors de sa visite, Mgr Badejo a été accueilli par Mgr Jacolin et ils ont pu travailler ensemble sur un projet de collaboration entre nos deux diocèses. « Notre partenariat serait pastoral, social, éducatif. Surtout au niveau de la formation de nos prêtres, des catéchistes et aussi des plus jeunes, avec en tête l’ouverture à des gens qui ne peuvent pas aller à l’université ou financer des études » explique Mgr Badejo au micro de RCF Vendée.

La place des catholiques au Nigeria

Lors de son entretien avec RCF Vendée, l’évêque d’Oyo a pu se confier au sujet de la place et du rôle des catholiques dans son pays. « Le Nigeria est un grand pays et il y a assurément des régions où les chrétiens subissent des pressions, des persécutions, au Nord par exemple. Mais c’est en train de s’étendre partout. Mon diocèse à Oyo est situé au Sud-ouest. La situation y est différente, heureusement, les musulmans, les chrétiens et même les autres cultes cohabitent en paix ».

Mgr Badejo  a pu établir un parallèle entre la situation de son pays et le nôtre : « Je pense qu’en France, c’est pareil, il y a beaucoup de citoyens musulmans qui vivent en paix avec des chrétiens. Et nous espérons que ce modèle de société pourra se diffuser partout dans le monde pour avancer ensemble en harmonie et en sécurité ».

A Oyo, les catholiques vivent parmi les musulmans : « 40 000 catholiques pour plus de 2 millions de musulmans. » précise l’évêque Africain, « En tout il y a environ 500 000 chrétiens. Mais même le peu de catholiques présents sont reconnus pour leur rôle dans l’éducation, la santé, l’aide aux pauvres, aux refugiés. »

« Et à ça, s’ajoute le travail de l’Eglise pour inculquer des valeurs aux gens, les valeurs de la famille, de solidarité, etc… Cette action de l’Eglise est respectée et saluée, y compris par les musulmans. »

« En chantant, je veux transmettre l’Amour »

« En Afrique, chanter c’est obligatoire. En Afrique les gens chantent tout le temps, sauf quand ils dorment ».  Mgr Badejo a tenu lors de sa visite à nous parler du rôle de la musique et du chant dans l’Evangélisation. La musique est un moyen de rassembler, « C’est une clé pour l’amitié, la collaboration avec tout le monde, ça facilite les relations avec les autres quand on chante tous ensemble ».

Et l’évêque d’Oyo d’ajouter, non sans humour : « Quelqu’un a même dit qu’un évêque doit chanter avec ses prêtres car c’est sûrement la seule fois où ils vont être sur la même longueur d’onde ! »

C’est « en chantant » qu’il veut « transmettre l’amour » et « les valeurs de la famille » qui sont aussi très importantes à diffuser. « Et enfin bien sûr le message de l’Eglise, du salut, de l’importance de Dieu ». Mgr Badejo en a profité pour jouer en direct à la radio lors de son passage dans les locaux de RCF Vendée.

FO’M

Share This