Cinq ans après l’attaque terroriste menée sur la Promenade des Anglais à Nice, le traumatisme est encore sensible parmi les habitants. L’Église tente d’apporter un message de paix et de consolation, et elle assiste parfois à d’encourageants relèvements. Mgr André Marceau, évêque de Nice, en témoigne.

Share This