Lors de la présentation d’un livre, l’archevêque de Malte a rappelé la responsabilité de sauver les vies des migrants, en conformité avec le droit international, et invité à réfléchir sur les souffrances de nombreux réfugiés, engendrées par «l’inhumanité de l’homme».

Share This