« A la suite de Saint Vincent de Paul, servir les pauvres et les aimer »

Frère Jean-Maxime Bertrand, Oblat de Saint Vincent de Paul, a été ordonné diacre en vue du sacerdoce par Mgr Jacolin le samedi 30 octobre 2021, en l’église Saint Louis de la Roche-sur-Yon. Une belle célébration priante et recueillie, en présence de la famille et de nombreux amis de la communauté, où la vie donnée aux pauvres de Saint Vincent de Paul a été soulignée comme un exemple à suivre.

Ordination Jean Maxime BERTRAND

« L’ordination de Frère Jean-Maxime comme diacre s’inscrit dans l’histoire personnelle de sa rencontre avec le Christ ; le Christ appelant pour partager la mission reçue de son Père auprès des hommes. Cette ordination s’inscrit aussi dans toute l’Histoire Sainte de l’Alliance de Dieu et des hommes, pour que se construise le Corps du Christ, jusqu’à ce que nous parvenions à la plénitude de la vie divine. Cette ordination est aussi un évènement pour l’Eglise en Vendée, car Frère Jean-Maxime est incardiné dans le diocèse », a souligné Mgr Jacolin dans son homélie.

Puis Mgr Jacolin a rappelé l’œuvre spirituelle laissée par Saint Vincent de Paul, prêtre venu du Sud-Ouest jusqu’à Paris, il a su trouver des généreux donateurs pour venir en aide aux plus pauvres. « Il a répondu tellement à sa vocation, enraciné dans le Christ, qui était tout pour lui, qu’il s’est tourné vers l’action concrète auprès des plus pauvres pour leur venir en aide bien sûr, mais aussi leur annoncer l’Evangile. Il disait ainsi : « Ce que Dieu demande, c’est d’avoir un grand soin de servir les pauvres, qui sont nos maîtres, tant pour la santé de leurs corps que pour le salut des leurs âmes ».

S’adressant à Frère Jean-Maxime, l’évêque de Luçon a eu ces mots chaleureux : « Comme diacre, cher Jean-Maxime, tu auras à être le signe de Jésus, qui est au milieu de nous, comme celui qui sert. Heureux es-tu si à travers ta vocation de baptisés et de diacre, tu deviens le serviteur de ceux vers qui tu es envoyé, comme avec ceux avec qui tu vis, à la suite de Jésus, ton maître et ton Seigneur !».

L’appel à la vocation sacerdotale reçu dans son enfance

Sixième d’une famille de six enfants, né à Brive-la-Gaillarde, âgé de 32 ans, Frère Jean-Maxime grandit dans une famille profondément croyante. « Mon père, qui nous lisait souvent la Bible le soir avant notre coucher, la lisait et la méditait déjà lui-même le matin à son lever. C’est une première note qui influencera ma vocation sacerdotale », confie-t-il. L’amour des pauvres et le souci de l’éducation des jeunes ont toujours habité ses parents, profondément. Ce sont deux autres notes qui ont leur rôle dans sa vocation religieuse.

« Dès ma plus jeune enfance, le Seigneur me fait comprendre dans la prière qu’Il veut que je Lui donne ma vie comme prêtre ». Les JMJ de Madrid en 2011 sont aussi une étape importante dans son discernement, mais il perçoit qu’il doit attendre avant de rentrer au séminaire. « Arrivé seul à Paris pour y faire ma terminale, je suis alors accueilli dans un foyer tenu par certains de ceux qui allaient fonder les Oblats de Saint Vincent de Paul quelques temps plus tard. C’est là, à leur contact empli de charité, que j’ai compris que Dieu m’appelait aussi à mener la vie religieuse, que le don de ma vie à passait aussi par la pauvreté, la chasteté et l’obéissance », raconte Frère Jean-Maxime. « Ceux qui m’avaient accueilli à Paris fondent les Oblats en 2008, à Bourg-en-Bresse, dans le diocèse de Belley-Ars et au Puy-en-Velay. Une autre maison voit le jour à la Roche-sur-Yon fin 2011. Pour ma part, tout en gardant avec eux un lien étroit, je termine mes études dans le domaine commercial avant de frapper à la porte du postulat en janvier 2014. Suivent le noviciat puis les premiers vœux en octobre 2015, enfin les vœux perpétuels en mai 2019 ».

La communauté des Oblats de Saint Vincent de Paul suit ainsi l’exemple de celui qui est le Père des pauvres, et disait ainsi : « C’est un office si relevé d’évangéliser les pauvres, que c’est par excellence, l’office du Fils de Dieu. Et nous y sommes appliqués comme des instruments par qui le Fils de Dieu continue de faire du ciel ce qu’Il a fait sur la terre ». 

Les Oblats ont comme mission l’évangélisation des pauvres et des milieux populaires. A la Roche-sur-Yon, la communauté compte 7 pères, 3 frères et 2 postulants. La vie communautaire est rythmée par la prière, l’eucharistie, des temps de partage, de travail, d’études pour les frères et pour les pères de ministère, vécu au sein de la paroisse Saint Paul. Les Oblats ont ainsi lancé les patronages à destination des jeunes garçons et des jeunes filles. Ils cherchent toujours à rencontrer les personnes aux périphéries de l’Eglise pour leur annoncer le Christ et les conduire ensuite à cheminer dans l’Eglise. La communauté, fondée en 2008, étant encore jeune, c’est dans le diocèse de Luçon qu’a été incardiné Frère Jean-Maxime le 30 octobre. 

  ADL

REPORTAGE PHOTOS

Crédit photos : David Fugère

Ordination Jean Maxime BERTRAND
Ordination Jean Maxime BERTRAND
Ordination Jean Maxime BERTRAND
Ordination Jean Maxime BERTRAND
Ordination Jean Maxime BERTRAND
Lancement de l'année mariale en Vendée
Ordination Jean Maxime BERTRAND
Ordination Jean Maxime BERTRAND
Ordination Jean Maxime BERTRAND
Ordination Jean Maxime BERTRAND
Ordination Jean Maxime BERTRAND
Ordination Jean Maxime BERTRAND
Ordination Jean Maxime BERTRAND
Ordination Jean Maxime BERTRAND
Ordination Jean Maxime BERTRAND
Ordination Jean Maxime BERTRAND
Ordination Jean Maxime BERTRAND
Ordination Jean Maxime BERTRAND
Ordination Jean Maxime BERTRAND
Ordination Jean Maxime BERTRAND
Share This