Des mesures contre la persécution des minorités religieuses doivent être prises par des acteurs étatiques et non-étatiques au Pakistan : c’est ce que soutient la Commission internationale de juristes (CIJ), une organisation non-gouvernementale qui promeut depuis 70 ans les droits de l’Homme et le respect de l’État de droit dans le monde.

Share This