Ils témoignent de leur foi

Témoignage du Père Desmund Duruyeh,

prêtre « fidei donum » dans le diocèse

Père Desmund Duruyeh

Père Desmund Duruyeh, prêtre « fidei donum » dans la paroisse Sainte Marie des Olonnes au moment de l’interview.

Comment présenter votre parcours ?

Depuis le 22 août 2017, je fais partie de l’équipe sacerdotale de la paroisse Sainte Marie des Olonnes, comme prêtre « fidei donum » pour trois ans. Je suis Ghanéen d’origine, de l’archidiocèse du Kumasi, deuxième capitale du Ghana.

C’est un pays anglophone de 28 millions d’habitants, entouré par quatre pays francophones (le Burkina Faso, le Bénin, le Togo et la Côte d’Ivoire). J’ai été ordonné prêtre le 21 juillet 2012.

Comment voyez-vous votre mission en France ?

Selon moi, une fois que le prêtre s’est engagé pour la mission, il devrait être prêt pour se rendre disponible partout où son évêque ou son supérieur l’envoie. En effet, tout bon prêtre est un missionnaire. L’Afrique a été évangélisée par les Européens.

A cette époque, ce n’était pas facile d’accepter une mission en Afrique. Ils se sont donnés pour que la flamme de la foi catholique illumine tout le continent africain. Si aujourd’hui l’Afrique est fière des nombreuses vocations des prêtres et religieux, c’est grâce aux missionnaires européens.

Nous leur sommes reconnaissants pour cela. Aujourd’hui, en France et en Europe en général, les vocations des prêtres et les vocations religieuses sont devenues de plus en plus rares. C’est dans cet esprit que de nombreux prêtres et religieux africains, dont je fais partie, se trouvent en France et en Europe pour partager ce que nous avons reçu.

Quel est votre quotidien dans la paroisse des Sables d’Olonne ?

J’ai reçu un accueil chaleureux aux Sables d’Olonne. J’ai trouvé que les esprits et les cœurs avaient été bien préparés pour que je sois à l’aise et aussi que je ressente la fraternité et la communion de l’Eglise universelle. En tant que prêtre, j’assure les messes, les célébrations des sacrements, les visites… J’accompagne aussi la pastorale des jeunes.

Mon élan missionnaire est basé sur les mots du Saint pape Jean-Paul II quand il a visité la France en 1980. « Je suis venu vous encourager dans la voie de l’Evangile, une voie étroite certes, mais la voie royale, sûre, éprouvée par des générations de chrétiens, enseignée par les saints et les bienheureux dont s’honore votre pays ».

Je suis très heureux et très optimiste : cette mission apportera des fruits qui demeureront toujours.

Témoignage paru dans la lettre « De nous à vous »,
du service de la mission universelle en décembre 2017

Catholiques en Vendée n°162 – Février 2018

Share This
Essayez-le maintenantRedemander plus tardNe plus afficher