Les Mongoles se rendent aux urnes ce mercredi pour une élection présidentielle dominée comme toujours depuis l’instauration de la démocratie en 1990 par les candidats des deux principaux partis. Mais un troisième homme devrait troubler ce face-à-face qui s’est tendu ces dernières années.

Share This