Samedi, une procession à la mémoire des otages fusillés le 26 mai 1871 lors du massacre de la rue Haxo a été interrompue en raison de l’agression de plusieurs catholiques par des activistes d’extrême-gauche. L’archevêque de Paris a réagi à ces incidents.

Share This