2019-06 – Rencontre avec Philippe Cailleaud, futur diacre permanent

 

Philippe Cailleaud, 44 ans, marié à Hélène et père de quatre enfants, sera ordonné diacre permanent le samedi 15 juin, à la Verrie. Lors de son cheminement vers le diaconat, Philippe a aussi vécu une reconversion professionnelle, en quittant le monde des marchés sur les places de la région, pour celui du service à la personne. Un travail qui prend tout son sens pour son futur ministère de diacre.

C’est au cours de leur préparation au mariage que Philippe et Hélène ont véritablement découvert l’amour et la miséricorde du Seigneur. Une étape de leur vie qui reste marquante : « Nous nous sommes rencontrés en faisant du badminton. Lorsque nous avons décidé de nous engager dans le mariage, nous voulions que cela ait du sens ». Tous les deux ont reçu les sacrements de l’initiation chrétienne étant plus jeunes, mais confient n’avoir pas été des pratiquants réguliers. « Nous avons commencé par un week-end de préparation avec « Amour et engagement », à Rennes, qui a été un moment fort. Nous avons alors commencé à nous investir un peu plus dans la vie de la communauté paroissiale. Mais c’est surtout lors d’une rencontre autour de la miséricorde que notre vie a changé. Nous avons réalisé que le Seigneur nous aimait là où nous en étions, comme des recommençants qui retrouvaient le chemin de la foi », explique Philippe.

Mr Philippe Cailleaud avec sa femme

C’est au cours de leur préparation au mariage que Philippe et Hélène ont véritablement découvert l’amour et la miséricorde du Seigneur. Une étape de leur vie qui reste marquante : « Nous nous sommes rencontrés en faisant du badminton. Lorsque nous avons décidé de nous engager dans le mariage, nous voulions que cela ait du sens ». Tous les deux ont reçu les sacrements de l’initiation chrétienne étant plus jeunes, mais confient n’avoir pas été des pratiquants réguliers. « Nous avons commencé par un week-end de préparation avec « Amour et engagement », à Rennes, qui a été un moment fort. Nous avons alors commencé à nous investir un peu plus dans la vie de la communauté paroissiale. Mais c’est surtout lors d’une rencontre autour de la miséricorde que notre vie a changé. Nous avons réalisé que le Seigneur nous aimait là où nous en étions, comme des recommençants qui retrouvaient le chemin de la foi », explique Philippe.

AVANCER DANS LA CONFIANCE

Lorsqu’un couple du doyenné est venu les interpeller sur la question du diaconat permanent, tous les deux sont bouleversés. « Nous avons mis plusieurs jours à nous en remettre ! Après avoir réfléchi et prié, nous avons vraiment senti la présence de Dieu à nos côtés. Nous avons accepté de commencer à cheminer, de quitter nos sécurités, avec nos fragilités mais dans la confiance », se souvient le couple, non sans émotion. Au fil des années de préparation, depuis six ans, Philippe et Hélène avancent, parfois avec des doutes, mais certains que le Seigneur ne les abandonne pas. « J’avance avec mes pauvretés, mais dans la confiance », confie Philippe. « Le diacre est ministre du lien, entre l’Eglise et le monde. Ce sera à moi de vivre la fidélité au Christ dans la relation à l’autre, dans le respect de ce qu’il est ». Soutenu par sa famille et sa communauté paroissiale, Philippe avance vers le jour de l’ordination, le samedi 15 juin, à 16 heures en l’église de la Verrie.

 

Pour Philippe et Hélène, ce cheminement vers le diaconat est indéniablement marqué par ce qu’ils ont vécu à travers leur reconversion professionnelle. « Nous étions épanouis dans le monde du commerce et apprécions les relations avec les clients sur les marchés, une tradition familiale. Mais nous avons ressenti le besoin d’approfondir notre relation à l’autre », explique Philippe. Le couple s’abandonne alors au Seigneur. Philippe suit une formation pour devenir accompagnant éducatif et social, et commence à travailler au foyer de vie des Hauts de Sèvre, auprès de personnes en situation de handicap, à Mortagne. « Comment rejoindre l’autre dans ses fragilités ? L’aider à réaliser ses projets ? », sont des questions qui tiennent à cœur le futur diacre. De son côté, Hélène, après avoir validé un diplôme de conseillère en économie sociale et familiale, travaille maintenant pour la congrégation des missionnaires montfortains à Saint Laurent-sur-Sèvre. Le couple est attaché à la spiritualité du Père de Montfort et participe au pèlerinage montfortain, qui est pour eux « un vrai temps de ressourcement auprès de Marie, à Lourdes ».

ADL

Rencontre en vidéo :

CONTACT

  02 51 44 15 18 – Fax : 02 51 44 91 28

   

  62 rue Maréchal Joffre – CS 70249
85006 La Roche sur Yon Cedex

  Site national

     

    Share This