Le changement climatique et ses conséquences sur les migrations ont «un visage humain» et posent des questions auxquelles l’ensemble de la communauté internationale doit répondre de manière «collective et coordonnée» : c’est en substance ce qu’a affirmé Mgr Jurkovič lors d’un colloque sur les migrations climatiques dans la perspective de la COP 26.

Share This