La majorité des membres du parlement de ce pays africain ont voté en faveur de l’abolition de la peine de mort. Le président Julius Maada Bio devrait maintenant signer le projet de loi. Selon Amnesty International, il s’agit «d’une décision importante qui met fin à une période de turbulence».

Share This