Ils témoignent de leur foi

Témoignage de Sœur Jacinthe,

de la Famille missionnaire de Notre-Dame, 

Sœur Jacinthe

Sœur Jacinthe, de la Famille missionnaire de Notre-Dame, (ici, en vêtement liturgique, porté à partir des vœux perpétuels)

 

Comment est née votre vocation ?

 

Par la Vierge Marie ! Mes parents, après 2 garçons, priaient chaque soir une dizaine de leur chapelet pour avoir une petite fille, qu’ils promettaient de lui consacrer… et je suis arrivée plus tôt que prévu, un 22 août (Marie Reine !).

J’ai été consacrée sur l’autel de la Vierge de la cathédrale de Belley, que domine un vitrail de Marie Reine ! Jésus et Marie sont vite devenus mes amis intimes. Quand j’ai 7 ans, nous allons pour la 1ère fois à la messe dans un couvent.

A la sortie, je réclame d’aller dans une école « avec des sœurs comme ça ! » De 15 à 17 ans, c’est le brouillard, dissipé par un regard de Jean-Paul II posé sur moi, lors d’un pèlerinage à Rome.

Puis le fruit d’une retraite de St Ignace : la certitude que Dieu seul pourra combler mon cœur. Désormais, j’ai hâte et mes parents me laissent généreusement partir le lendemain de mes 18 ans.

Pourquoi avoir choisi la Famille Missionnaire de Notre-Dame ?

Je l’ai découverte à 12 ans. Aux pieds de Notre-Dame des Neiges : c’est une statue érigée par notre fondateur, le Père Lucien-Marie Dorne (décédé en 2006), en Ardèche.

Là j’ai su que son Cœur Immaculé me protègerait toujours du mal, pourvu que j’établisse en lui ma demeure… Je le lui ai promis.

J’ai trouvé en notre Père fondateur un vrai père et éducateur spirituel. J’ai découvert la beauté du charisme de cette communauté fondée en 1947 avec Mère Marie-Augusta : l’éducation des cœurs, l’apostolat de l’amour, la défense de la famille… J’ai été conquise !

 Comment vivez-vous votre mission aujourd’hui ?

 

Envoyée par le Seigneur, par Notre-Dame des Neiges et ma famille religieuse, unie à mes 3 sœurs de la Roche et aux 150 autres frères et sœurs de la Communauté, je collabore à la catéchèse dans plusieurs écoles, à l’animation de groupes d’enfants, d’ados et de jeunes (dont le pèlerinage diocésain à Lourdes), à des récollections de dames ou de foyers, à des visites de familles, afin de porter à tous l’Amour de Jésus et Marie, pour qu’ils les aiment à leur tour !

 

 

Catholiques en Vendéen°185 – Mars 2020

Share This
Essayez-le maintenantRedemander plus tardNe plus afficher