Le meurtre des deux religieuses dans une embuscade a plongé l’Église locale dans la consternation. Pour sœur Martinelli, supérieure des religieuses comboniennes à Juba, les intentions de construire la paix ont été contrecarrées par trop d’intérêts particuliers. Reste la détermination de ceux qui veulent accompagner le processus de stabilisation et de formation des jeunes.

Share This