Qu’est-ce que le Cierge Pascal ?

Qu’est-ce que le Cierge Pascal ?

Et quelles sont ses origines ?

Lors de la Vigile Pascale, l’office s’ouvre par le rite du Cierge Pascal. Mais d’où vient ce rituel ? Et que signifie les symboles qui y sont représentés ? 

Le cierge pascal est un grand cierge, orné d’une croix souvent de couleur rouge, béni et allumé au début de la célébration solennelle de la vigile pascale, la nuit de Pâques, durant laquelle les chrétiens célèbrent la résurrection de Jésus Christ. Il représente la présence du Christ ressuscité dans l’Eglise et il est un signe d’espérance et Foi. C’est pour cela notamment qu’il tient une place particulière dans le choeur près de l’autel jusqu’à la Pentecôte. 

Le rite du cierge pascal, qui ouvre la grande Vigile pascale, est « un développement du rite juif qui consistait à allumer les lampes, au moment où tombait la nuit inaugurant le sabbat » d’après la liturgie de l’Eglise CatholiqueAu début de la plus sainte des nuits et de la plus longue vigile de l’année liturgique, l’Église a vite solennisé le rite du lucernaire (lucerna signifie lampe en latin) : le grand cierge pascal et sa « louange », qui est l’Exultet, datent au moins du IVe siècle.

Le prêtre bénit le feu puis dans chacun des angles formés par les bras de la croix placée au centre du cierge pascal, sont gravés les chiffres du millésime de l’année en cours. Au-dessus et au-dessous de la croix, la première lettre (Alpha) et la dernière lettre (Omega) de l’alphabet grec sont inscrites ». Le prêtre plante sur la croix cinq grains d’encens.

Puis le cierge pascal est allumé au feu et entre en tête dans l’église, encore plongée dans l’obscurité, suivi de l’assemblée. Le célébrant marque trois arrêts pour proclamer : « Lumière du Christ ! ». 

Le Cierge Pascal (comme l’ensemble des cierges) est en cire pure. Mais pourquoi ? L’Encyclopédie catholique nous explique que « Pour des raisons mystiques, l’Église demande à ce que les cierges utilisés pendant la messe et les offices soient constitués de cire d’abeille. (luminaria cerea. — Missale Rom., De Defectibus, X, I; Cong. Sac. Rites, 4 September, 1875) La cire pure extraite des fleurs par les abeilles évoque la chair pure du Christ reçue de la Vierge, sa mère. La mèche symbolise l’âme du Christ et la flamme représente sa divinité. »

L’Alpha et l’Omega, première et dernière lettres de l’alphabet grec, quant à elles, font références à l’Apocalypse. Elles manifestent que le Christ est « commencement et fin de toutes choses »

Les cinq grains d’encens de leurs côtés symbolisent les cinq plaies glorieuses du Christ en sa Passion (aux mains, aux pieds et au côté.). Pendant le rite, le célébrant dit : « Par ses saintes plaies, ses plaies glorieuses, que le Christ Seigneur nous garde et nous protège, Amen. »

La flamme du Cierge Pascal enfin, évoque la « colonne de feu » ouvrant la voie au peuple d’Israël fuyant les Égyptiens :  « Le Seigneur lui-même marchait à leur tête : le jour dans une colonne de nuée pour leur ouvrir la route, la nuit dans une colonne de feu pour les éclairer ; ainsi pouvaient-ils marcher jour et nuit ».​(Ex 13, 21)

 FO’M