« Simplicité et joie » pour le pèlerinage du 1er mai

« Simplicité et joie » pour le pèlerinage du 1er mai

Le père Robert Daviaud, vicaire général, nous accompagne cette semaine dans notre émission. Nous revenons sur le pèlerinage des vocations du 1er mai, la synthèse de la démarche synodale et le mois de Mai, mois de Marie.

Photo ©David Fugère

Le père Robert Daviaud, vicaire général, nous parle du pèlerinage des vocations vécu « dans la simplicité et la joie », et il insiste sur la nécessité de prier « pour toutes les formes de vocations« .

Retour également sur le travail de synthèse de la démarche synodale qui a débuté ce mercredi 4 mai. « Nous avons eu 370 réponses« , soit 1600 à 2000 participants et « on a été frappé par le tonus » des équipes, toutes aussi diverses soit elles (communautés, paroisses, écoles, mouvements, etc). Le père Daviaud note qu’une chose ressort : « l’essentiel de la Foi c’est le message d’Amour du Christ ».

En conclusion, nous touchons un mot du mois de Mai, mois de Marie. Le père Robert nous invite à vraiment nous tourner vers Jésus par Marie, à la manière de Saint Louis-Marie Grignion de Montfort.

Pèlerinage pour les vocations : une 2e édition très réussie !

Pèlerinage pour les vocations : une 2e édition très réussie !

Saint Laurent sur Sèvre était au cœur de l’évènement organisé le dimanche 1er mai par les cinq diocèses des Pays de la Loire ! Le pèlerinage pour les vocations a rassemblé 1 700 fidèles pour une journée de marche, de prières, de réflexions, qui s’est conclue par la messe, dans l’action de grâce et la joie !

Pelerinage vocation 2022 (1)
Pelerinage vocation 2022 (2)

L’air est frais, le ciel légèrement voilé, et le bocage verdoyant, en ce premier jour de mai, offre un cadre propice à la marche et à la prière. Pour les Vendéens, le départ est donné à l’église de Treize Vents, et dès 9 h 30, la place de l’église s’anime. La joie des retrouvailles est palpable ! Familles, jeunes, scouts, religieuses, prêtres, séminaristes, Fratelli, toute la Vendée est bien représentée pour cette deuxième édition du pèlerinage pour les vocations dans l’Eglise. Reportée l’année dernière en raison de la crise sanitaire, elle était attendue par de nombreux fidèles !

Pierre, venu en famille avec son épouse et ses quatre enfants, était déjà présent en 2019 pour la première. Cette année, il n’a pas hésité à réserver ce dimanche pour marcher jusqu’à Saint Laurent. « Si les familles cathos ne prient pas pour les vocations, qui le fera ? », se demande-t-il. Après la bénédiction de Mgr Jacolin, les pèlerins au foulard blanc se mettent en route en chapitres, les diverses vocations étant mélangées dans les groupes. Chants à Marie alternent alors tout au long de la route avec la méditation du chapelet et les mystères glorieux, ainsi que les litanies du Christ-Prêtre.

Cette marche s’avère être une belle occasion de rencontres et de partages fraternels. Ainsi, une sœur de Matarà, nouvellement arrivée à Luçon et reconnaissable à son habit bleu, échange avec une jeune fille, pendant qu’un couple partage avec un des prêtres présents au cours de la marche.

Entre deux prières, les enfants s’égaient joyeusement sur les sentiers du bocage, et déjà au loin, la basilique de Saint Laurent sur Sèvre apparaît !

L’arrivée au lycée Saint Gab’ permet de retrouver les pèlerins des diocèses de Nantes, Laval, Angers et du Mans, partis de quatre villages différents pour rejoindre Saint Laurent. Sous le beau soleil, c’est l’heure de l’apéritif et du pique-nique, sur l’herbe du lycée, car « après l’effort, il y a toujours le réconfort ! », précise François en riant.

Préparé conjointement par les services des vocations des cinq diocèses, et soutenu par les évêques, ce pèlerinage a plusieurs objectifs : « Remercier les prêtres et les consacrés pour ce qu’ils sont, pour leur « oui » donné au Christ, mais aussi bien sûr prier le Seigneur pour qu’Il nous donne des prêtres. Enfin, confier et prier pour qu’il y ait toujours de saints couples et de saintes familles, qui seront le terreau pour faire éclore des vocations », explique l’abbé Jean-Marie Parrat, responsable du service des vocations dans le diocèse de Luçon.

Pelerinage vocation 2022 (3)
Pelerinage vocation 2022 (4)
Pelerinage vocation 2022 (6)
Pelerinage vocation 2022 (5)

LA VOCATION NAÎT À L’INTÉRIEUR DE LA RELATION AVEC JÉSUS

Dans l’atelier animé par l’APPRR, l’association des parents de prêtres, religieux, religieuses, présente en Vendée, plusieurs témoignent : « Oui, bien souvent, l’annonce d’une vocation sacerdotale ou religieuse peut être un séisme pour une famille ! Cela change aussi notre regard sur la vie. Voir nos enfants s’engager à vivre la chasteté, l’obéissance, la pauvreté, cela nous bouscule ! Mais c’est aussi source de grandes joies pour toute la famille ».

Dans un autre atelier, consacré à la complémentarité des vocations entre les couples mariés et les consacrés, il est dit que « cette complémentarité est une belle manière de montrer le Christ au monde, dans la diversité des dons et des appels à Le suivre ».

Un peu plus loin, Sœur Jeanne-Elisabeth, de la Famille missionnaire de Notre-Dame, donne des clés pour aider les enfants à prier pour les vocations. « La prière des enfants est très puissante ! Pour les accompagner dans leur croissance spirituelle, il s’agit de les initier à l’intériorité, par exemple avec un temps d’adoration, la prière du chapelet, la participation régulière à l’eucharistie, avec des mots simples qu’ils peuvent prononcer à tout âge, comme « Jésus, je T’aime ».

« COMMENT SE PRÉSENTE LA QUESTION VOCATIONNELLE AUJOURD’HUI ? »

C’est le thème proposé pour la table ronde dans la basilique en milieu d’après-midi. Le Père David Dugué, en charge du service des vocations dans le diocèse de Laval, a ainsi souligné que « la disponibilité au Seigneur demeure le fondement de toute vie chrétienne […] Seigneur, que veux-Tu que je fasse pour Toi ? Chaque parent doit se poser cette question ».

Ne pas enfermer son enfant dans un projet mais le laisser libre de choisir et de répondre à l’appel que le Seigneur lui fait, que ce soit pour une vocation sacerdotale ou religieuse, ou celle du mariage : c’est la clé aujourd’hui. Dom Barbeau, bénédictin de Solesmes, ajoute : « Toute vocation a pour fondement l’Amour ! La vocation naît à l’intérieur de la relation de chacun de nous avec Jésus ».

« M’AIMES-TU ? »

Il est 16 h 30 : la messe, animée par la chorale Totus Tuus, commence dans la basilique, avec les fidèles des diocèses de Luçon et de Laval, les pèlerins de Nantes, Angers et Le Mans étant dans la chapelle de la Sagesse pour une messe célébrée simultanément par les évêques de ces trois diocèses.

Au cours de son homélie, Mgr Jacolin a invité les fidèles à s’interroger : « Comme Simon Pierre, entendu dans l’Evangile de ce jour, Jésus demande à chacun de nous de croire en Lui et de Le suivre. La vocation fondamentale de toute vie chrétienne passe par la réponse à cette question que le Seigneur nous pose : « M’aimes-tu ? ». L’Esprit Saint nous guide pour cela. Que cette journée nous aide à repartir avec plus de foi, d’espérance et de charité pour répondre ensemble à l’appel du Seigneur ! ».

Avant l’envoi, l’assemblée a prié particulièrement pour les séminaristes présents, « ils sont vos pasteurs de demain », a dit le Père Parrat avant d’inviter les fidèles à applaudir chaleureusement les prêtres pour leur ‘oui’ donné à Dieu.

Le rendez-vous est d’ores et déjà donné pour l’année prochaine, le 1er mai 2023, à Pontchâteau, en Loire-Atlantique, un autre lieu empreint de la spiritualité du Père de Montfort, avant l’édition de 2024, qui reviendra à Saint Laurent !

Anne Detter-Leveugle

Pelerinage vocation 2022 (7)

Photos du pèlerinage pour les vocations 2022

(Photos ©David Fugère)
Pelerinage vocation 2022 (7)
Pèlerinage vocation 2022
Mgr Jacolins
Mgr Jacolins
Pèlerinage vocation 2022
Pèlerinage vocation 2022
Pèlerinage vocation
école de prière 2022
Pèlerinage vocation 2022
Pèlerinage vocation 2022
école de prière 2022
Pèlerinage vocation 2022
Pèlerinage vocation 2022
Pèlerinage vocation 2022
Pèlerinages vocation 2022 (16)
Pèlerinage vocation 2022 (
Pèlerinage vocation 2022
Pèlerinage vocation 2022
Pèlerinage vocation 2022
Pèlerinage vocation 2022
Pèlerinage vocation 2022
Pèlerinage vocation 2022 (
Pèlerinage vocation 2022 (
Pèlerinage vocation 2022 (

« Le terreau où germent nos vocations, c’est le peuple de Dieu en Vendée »

« Le terreau où germent nos vocations, c’est le peuple de Dieu en Vendée »

Notre évêque revient pour nous sur l’Ecole de prière, la Semaine Sainte et la joie des baptisés, et le pèlerinage des vocations du 1er mai.

Photo ©David Fugère

Notre évêque revient pour nous sur les rassemblements diocésains vécus ces dernières semaines. Le pèlerinage à Lourdes, l’école de prière pour les enfants de primaire qui révèlent « un beau visage de l’Eglise rassemblée » pour Mgr Jacolin, avec des « profils et sensibilités diverses mais attelés à la même tâche » qu’est l’évangélisation.

Il nous partage aussi le « marathon » de la Semaine Sainte qui l’a amené à se rendre des Herbiers à Luçon en passant par Les Achards et les Sables d’Olonne, et où il a pu célébrer les baptêmes de 7 catéchumènes. « Le défi c’est qu’ils intègrent la communauté chrétienne mais ça dépend beaucoup de l’accueil de cette communauté chrétienne » désormais, rappelle notre évêque.
Nous appelons les nouveaux baptisés néophytes « ce qui veut dire nouvelle plante [donc] ils ont besoin de soins attentifs » insite Mgr Jacolin.

Enfin, en conclusion, notre évêque exprime sa « hâte » de vivre le pèlerinage des vocations à St Laurent-sur-Sèvre, confirmant que la « question des vocations est vitale […] la prière est première pour que germent des vocations. Ce n’est pas une question de com’ mais une question de foi« . Il conclue en disant que « Le terreau où germent nos vocations, c’est le peuple de Dieu en Vendée« 

Lourdes : 4e et dernier jour de pèlerinage

Lourdes : 4e et dernier jour de pèlerinage

Jour 4: « Quelle joie d’avoir vécu tous ensemble ce pèlerinage auprès de la Vierge Marie ! ». Au moment de conclure ces quatre jours, à Lourdes, les avis sont unanimes : ce fut une très belle édition, à la hauteur des 150 ans !

Après deux ans de pause, les pèlerins vendéens, réunis autour de Mgr Jacolin et d’une dizaine de prêtres, ont retrouvé ce qui fait de Lourdes un lieu si spécial, où les grâces reçues sont nombreuses. La joie de prier ensemble à la grotte, sous le regard de l’Immaculée Conception, la joie de se rencontrer, dans la diversité des groupes, tous âges confondus, mais réunis par une même foi : jeunes, pèlerins, Fratelli, Joie de vivre.

La joie de venir puiser à la Source, Jésus Lui-même, reçu dans Ses sacrements : l’eucharistie, la réconciliation et le sacrement des malades pour une vingtaine de pèlerins. « Recevoir le sacrement des malades, c’est s’unir plus intimement au Christ, qui apporte le réconfort et la consolation dans les épreuves », a dit le Père Jean-Yves Poulailleau, au début de la célébration.

Un peu plus tôt dans la matinée, les pèlerins ont pu entendre un enseignement de Don Anne-Guillaume, chapelain du sanctuaire, sur les signes de Lourdes, pendant que les jeunes avaient un temps d’échange avec Mgr Jacolin. L’évêque de Luçon a répondu aux questions, notamment celle sur sa vocation. « La vocation, c’est la rencontre entre ce que l’on ressent intérieurement et un appel de Dieu », a dit Mgr Jacolin aux jeunes vendéens. La rencontre entre le groupe du Pélé Jeunes et celui des « Joie de vivre », avec les personnes handicapées, reste un moment fort de cette dernière journée, avec le geste de l’eau. Les hospitaliers présents se sont aussi rendus en procession déposer un cierge pour les hospitaliers et malades restés en Vendée.

Lors de la messe d’envoi, ce mardi après-midi, le Père Jacques Gomart, prédicateur du pèlerinage, a invité chacun à s’interroger, à méditer cette phrase du thème de l’année du sanctuaire : « Allez dire aux prêtres ! ». « Qu’allons-nous témoigner de ce que nous avons vécu ? Qu’allons-nous dire aux prêtres, à nos paroisses, à notre diocèse ? Que nous avons vu la joie d’une Eglise vivante, joyeuse, dans sa diversité, mais unie au Christ. Comme Bernadette, nous sommes envoyés pour annoncer la Bonne Nouvelle, être des disciples-missionnaires, ayant le cœur ouvert à d’autres cœurs ».

Après une dernière veillée, les pèlerins ont repris la route de la Vendée ce mercredi pour rejoindre leurs paroisses et vivre le Triduum Pascal. Prochain rendez-vous de cette Année mariale : l’édition « Lourdes au cœur de votre été » du 25 au 29 juillet 2022, et en 2023, le pèlerinage de printemps dont les dates sont d’ores et déjà annoncées : du 24 au 28 avril 2023.

ADL

Lourdes : « quel disciple voulons-nous être ? »

Lourdes : « quel disciple voulons-nous être ? »

Jour 3 : Messe à la grotte, chemin de croix et veillée d’adoration et réconciliation : encore une belle journée pour le 3e jour du pèlerinage à Lourdes !

Messe à la grotte, chemin de croix et veillée d’adoration et réconciliation : ce fut encore une belle journée à Lourdes pour le 3e jour du pèlerinage de printemps à Lourdes ! 

La messe à la grotte, retransmise sur KTO, a rassemblé tous les fidèles autour de Mgr Jacolin, entouré d’une dizaine de prêtres du diocèse. Lors de l’homélie, le Père Jacques Gomart, prédicateur du pèlerinage, a invité chacun à se poser la question, au seuil de la Semaine Sainte : « Quel disciple voulons-nous être ? Celui qui comme Lazare ou Marie de Béthanie s’approche du corps du Christ et devient serviteur ? Ou celui, qui comme Judas, emprunte le chemin du voleur ? ». Au moment de la prière universelle, ont été déposées aux pieds de Marie les centaines d’intention de prières, recueillies lors de la venue des reliques de Sainte Bernadette en Vendée, en février dernier. 

Dans l’après-midi, les différents groupes de pèlerins ont vécu le chemin de croix, sur les collines de Lourdes, portant les intentions des personnes confiées à leur prière. « Nous Te prions, Seigneur, pour ceux qui portent une croix trop lourde. Apprends-nous à porter les fardeaux de nos frères ». 

Dans la soirée, une veillée d’adoration où les pèlerins qui le souhaitent ont pu recevoir le sacrement de la réconciliation a clôturé cette journée, où de nombreuses grâces ont été reçues. 

ADL

Les prêtres du diocèse de Luçon accompagnant le pèlerinage à Lourdes, se préparant à célébrer la messe à la Grotte de Massabielle.